les dessous de la franc-maçonnerie

Publié le par mentalisation.over-blog.com

decouverte macabre dans une loge maçonnique

prenant possession de la loge de Béziers, sous le gouverment du Maréchal, en 1941, la police découvrit le cadavre d'une fillette agée d'environ sept ans.

commis par M. le procureur de l'Etat français, M le docteur Roulaud, médecin légiste, se rendi le 19 décembre 1941, à 16  , à la loge et dressa un rapport

 et le médecin légiste décrit ensuite minutieusement ce cadavre qui pesait dux kilos, dont les parties molles étaient "absolument desséchées, ligneuses et légères " les viscères avaient été enlevés. Il ne restait que le "squelette, les muscles des membres, avec des morceaux de peau percheminée"

Les vaisseaux artériels avaient été "colorés en rouge vif " et les veines injectées de bleu" on avait conservé "la vessie et le rectum béant et parcheminées."

Deux trous pratiqués dabs ke vertax oerlettaient de suspendre le cadavre au mur, ajoutant à l'horreur du spéctable.

On avait détail horrible respeté le paupières qui portaient encore leurs cils longs et blonds , et les lèvres qui bourdaient" d'un mince liseré desséché une rangée presque intacte de petites dents jaunies"

La découverte du cadavre de la loge de Beziers indigna, à l'époque, un publiqc qui ignorait tout des cérémonies initiatiques dans la Franc-maçonnerie.

" sans aucune necessité scientifique, ecrivaient les documents franc-maçonnique, sans aucun droit contraire aux lois. La franc-maçonnerie c'est approprié le cadavre d'une petite fille pour le faire figurer dans ses cérémonies macabres afin d'impressionné les frères.

Le but était, évidemment de placer ses adeptes dans un "état spécial d'hypnose intellectuelle et d'énervement physique" necessaires à la préparation à l'initiation.

(extrait du blog explicithistoire.wordpress.com)

bonne lecture !

cecillia


Publié dans sciences

Commenter cet article